07 février 2017

Si on lisait des poèmes ?

Comme chaque année, 
ils renaissent
même sans la neige !



PICT0276




PICT0278


* * * * * * * * * * * 

RG3



« Au feu ! au feu ! crièrent les moineaux.
Au feu ! son plastron brûle !
Qu’on déverse sur lui le seau
De la petite Ursule ! »
Mais calmement, le rouge-gorge
Continuait à remuer
Les pattes, la queue, le gosier
Sans voir qu’il faisait flamboyer
Autour de lui, l’hiver entier.

(Maurice Carême, La Grange bleue, 1961)

RG1



Le rouge-gorge

Je suis le compagnon 
Du pauvre bûcheron.

Je le suis en automne
Au vent des premiers froids ;
Et c'est moi qui lui donne
Le dernier chant des bois.

Mais quand vient la gelée,
Je frappe à son carreau,
"Il n'est plus de feuillée,
Prends pitié de l'oiseau.

C'est ton ami d'automne
Qui revient près de toi.
Le ciel, tout m'abandonne !
Bûcheron, ouvre-moi !

Qu'en ce temps de disette,
Le petit voyageur,
Régalé d'une miette,
S'endorme à ta chaleur !"

Je suis le compagnon
Du pauvre bûcheron.

MICHELET


RG4

Rouge-gorge


Tu volais trop près de sa forge,

Ce rouge ardent te fascinait,
Ca t'a brûlé un peu la gorge
Mais n'a pas coupé ton sifflet.

Tu sais toujours rouler les airs,
Pousser les trilles et les puite ! puite !
Comme un feu follet qui crépite,
Quand on pénètre dans ton aire.

Tu voulais entendre l'enclume,
Voir Vulcain qui tonitruait.
Depuis, un petit feu s'allume
A chaque fois que tu parais.

 
Louise Duty

 

RG copie

 

Posté par winette à - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur Si on lisait des poèmes ?

    jolis poèmes
    moi aussi j' ai des perce neige qui pointent leur nez
    bonne soiree
    monique la bretonne

    Posté par monique la breto, 07 février 2017 à 16:32 | | Répondre
  • C'est très joli, merci pour ces poèmes, chez nous rien ne montre encore le bout de son nez, bonne fin de journée

    Posté par Mamyvi, 09 février 2017 à 14:25 | | Répondre
  • J'aime observer les oiseaux. Sur le rebord de la fenêtre de cuisine, le rouge-gorge vient picorer la poudre d'amandes que je mets à disposition des mésanges. De temps en temps, le pivert participe au festin mais, en général, il est plus intéressé par les boules de graisse suspendues aux branches du bouleau ou la margarine posé sur le rebord de l'autre fenêtre de cuisine.. Le rebord de la petite fenêtre est le domaine des mésanges bleues, mésanges charbonnières et rouge-gorge.

    Posté par Emmelise, 10 février 2017 à 08:41 | | Répondre
  • Tes perce-neige sont en avance sur les miens. Chez moi, ils commencent tout juste à pointer. J'ai fait un tour hier pour voir si la longue période de forte gelée n'avait pas fait trop de dégâts sur la végétation. Je suis surprise que les oliviers et le palmier n'aient pas souffert. Par contre, le mimosas n'est pas en aussi bonne forme que les années précédentes. Nous avions oublié de lui mettre un voile d'hivernage.

    Posté par Emmelise, 10 février 2017 à 08:45 | | Répondre
  • Je suis ravie de lire ou relire ces poèmes.Les photos sont superbes. En effet, les perce-neige pointent le nez mais les tiges sont minuscules chez moi.

    Bon week-end

    Posté par Jacqueline, 11 février 2017 à 17:39 | | Répondre
Nouveau commentaire